Challenge 2016/2017

Février 2017 : Résultats du Challenge 2016/2017

La finale de la quatrième édition du Challenge étudiants de la Chaire Franchise & Commerce en Réseau a eu lieu le mercredi 8 février 2017 à l’IGR-IAE Rennes – Université de Rennes 1. Cette finale a réuni plus de 80 personnes (franchiseurs et dirigeants de réseaux dans les secteurs du retailing et des services, franchisés, dirigeants d’organismes publics et associatifs, enseignants-chercheurs, étudiants…).

Cette année, le sujet du Challenge étudiants était « Comment la franchise et le commerce en réseau peuvent-ils contribuer au développement du continent africain ? ». Quatorze équipes impliquant près de soixante étudiants de Master 1 Marketing et Master 2 Franchise & Commerce en Réseau ont travaillé sur cette question depuis septembre 2016.

Les cinq équipes d’étudiants présélectionnées ont exposé leurs recommandations en les illustrant avec des exemples concrets. Vous trouverez ci-dessous les résumés de toutes les équipes ayant participés au Challenge étudiants.

En milieu d’après-midi, le jury composé des dirigeants des entreprises partenaires de la Chaire Franchise & Commerce en Réseau, des diplômés dudit Master et d’enseignants-chercheurs de la Chaire a décerné des prix aux trois équipes lauréates ci-dessous. Elles ont été sélectionnées pour la qualité de leurs dossiers, le côté opérationnel de leurs recommandations et le professionnalisme de leurs présentations orales :

  • Equipe lauréate n°1 : Ngan LUONG, Maud NICOLAS, Cyril NOVIALS, Ali SABBAH (1 500 €)
  • Equipe lauréate n°2 : Thi Mai Anh DAO, Sami ESSAADI, Hélène ROY, Huiqi ZHONG (1 000 €)
  • Equipe lauréate n°3 : Inho HA, Camille PAIES-BLONDEL, Edouard SANTAMARIA, Bui TO ANH (500 €)

Ce Challenge étudiants était soutenu par les huit partenaires de la Chaire Franchise & Commerce en Réseau que nous remercions aussi pour leur accompagnement des étudiants tout au long de l’année académique : Apef Services, Axe Réseaux, Banque Populaire de l’Ouest – Pôle Franchise, Groupe Beaumanoir, KPMG Filière Franchise et Réseaux, McDonald’s Rennes, O2 Care Services, Subway Bretagne – Pays de la Loire.

Nous remercions également les professionnels du secteur de la franchise et de l’entrepreneuriat en Afrique pour leur participation active à cet événement.

Résumés

Equipe Hoang Kim Ngan LUONG, Maud NICOLAS, Cyril NOVIALS, Ali SABBAH

equipe-nicolasLe continent Africain est entré depuis quelques années dans une véritable aire d’expansion économique, cependant les difficultés persistent et la croissance s’accompagne de nombreux défis. La répartition et l’allocation des nouvelles richesses notamment, ont un impact relativement faible sur les conditions de vies des habitants de certains pays, qui restent majoritairement précaires.

Dans une démarche économique et sociale promouvant l’intégration des entreprises et populations isolées, nous nous sommes attachés à proposer une solution multi-niveaux en élaborant un concept de micro-franchise dont les bases fondamentales sont : la valorisation de l’humain et du commerce local.

Sachant que les réseaux routiers et de télécommunications sont relativement peu développés dans les zones reculées ;
Comment apporter un soutien social et matériel à une population rurale particulièrement enclavée ?
Comment faire bénéficier les commerces isolés de nouveaux partenariats ?

ES-EXPED, pour EcoSocial Expedition, est un concept de micro-franchise qui répond à ces problématiques en proposant deux activités : un service payant de transport aux entreprises éloignées des grandes villes, et un service de livraison gratuit de produits spécifiques aux populations de villages isolés.
Basé sur une relation quadripartite, ce concept BtoB intègre le franchiseur, le micro-franchisé mais également ses entreprises clientes et les villageois. »


Equipe Thi Mai Anh DAO, Sami ESSAADI, Hélène ROY, Huiqi ZHONG

P_20170206_180524La dynamique de l’Afrique n’est plus à prouver. L’économie africaine représente 1.4 trillion d’euros et compte sept des dix pays à la croissance la plus rapide, au monde.
Malgré cela, les infrastructures restent peu développées.
Par ailleurs, la franchise arrive à saturation dans certains pays développés et les pays émergents africains, deviennent des terres d’opportunités.
Par la création d’un réseau de franchise, le secteur postal et les nouvelles technologies ouvrent la voie à de nouveaux modèles économiques.
La distribution de courrier, la livraison à domicile, la téléphonie mobile et le transfert d’argent connaissent un véritable engouement de la part de la population ivoirienne.
Notre projet consiste à développer une franchise qui assure la distribution de courrier et/ou la livraison à domicile de colis, en provenance de Côte d’Ivoire et de l’international, de manière fiable, sécurisée et de qualité. Nos franchisés proposent également le transfert d’argent et la vente d’articles de téléphonie mobile.
Réel relais de croissance, notre projet est vecteur de développement en termes de d’économie et d’emploi, de structuration du secteur postal et d’adressage, de lien social grâce à une communication facilitée et d’ouverture vers l’international via l’aide à l’implantation d’entreprises étrangères sur le sol ivoirien. »


Equipe Inho HA, Camille PAIES-BLONDEL, Edouard SANTAMARIA, Bui TO ANH

PHOTO DE GROUPE_HALa franchise est considérée comme un outil puissant de développement économique et social mais le marché ouest-africain reste encore débutant en franchise et on retrouve peu de franchises locales. La méconnaissance du concept, le manque de soutien des agents économiques et financiers ainsi que le vide juridique autour de la notion sont les principales raisons de ce phénomène. La problématique actuelle est de savoir comment stimuler la formation de franchises locales et réitérer des systèmes locaux à succès. Pour répondre à cet objectif, nous avons créé l’organisation Africa Cop dont la structure et le fonctionnement se situent entre la franchise et la coopérative. Son objectif général est d’identifier des savoir-faire locaux dans les pays ouest-africain et de les regrouper sous forme de réseau d’activité afin de mutualiser les compétences, les financements, les coûts et moyens de production principalement. Les savoir-faire et produits artisanaux représentent en effet un véritable potentiel face à une demande croissante à la fois locale et internationale. Leur exploitation constitue alors une source de création d’emplois et de richesses pour les entreprises locales favorisant le développement de l’économie africaine. Il y a donc tout intérêt à les identifier et à les développer grâce au commerce en réseau. »

Equipe Kim BENACHOU, Pauline CARO, Phuong Huong Vo NGUYEN, Yishan YUAN

CF&CR_CHALLENGE_PHOTOGROUPECOULEUR_IGRIAERENNES_CARO

Dans un contexte de mondialisation tendu, l’Afrique a des difficultés à s’imposer face aux puissances occidentales. Comment pallier aux facteurs exogènes et développer ce vaste territoire qui dispose pourtant d’un fort potentiel économique ? Pour cela, nous nous sommes concentrés sur le Bénin, membre de la CEDEAO, groupement économique influant sur le continent. Nous proposons donc un modèle duplicable de micro-franchise sociale afin de répondre aux problématiques locales soumises par nos interviewés. Spécialisés principalement dans la formation technique et professionnelle, nous apportons des solutions viables pour relancer la croissance interne des pays les moins avancés. Le franchiseur forme et accompagne de futurs entrepreneurs dans les domaines de l’artisanat moderne et de l’entrepreneuriat agricole biologique. Nous réalisons également des campagnes de sensibilisation aux risques avec notre unité santé/prévention. Enfin, pour encourager nos micro-franchisés à investir, nous proposons une offre de microcrédit. En plaçant l’humain au cœur du modèle, notre mission est de valoriser le savoir-faire local en développant une économie collaborative responsable et engagée. Conscients des enjeux actuels, notre ambition serait d’étendre ce modèle aux autres pays de la CEDEAO afin de lutter contre les inégalités sociales et de créer une synergie commune en vue de participer au développement du continent. »

 

Equipe Morgane CALABRESE, Marine FOUCHET, Lénaëlle LEVEQUE, Corentin LE BOT, Sarah O’FLYNN

CF&CR_CHALLENGE_PHOTO_IGR_FOUCHETL’avenir de l’Afrique passe par un développement équitable qui intègre toutes les classes de sa population. Pourtant, dans l’Afrique Subsaharienne rurale, femmes et jeunes demeurent en marge des progrès réalisés. Grâce à des concepts très accessibles (réseaux d’éducateurs, porte-à-porte…), l’entrepreneuriat sous forme de micro-franchise offre à ces populations exclues des opportunités d’intégration ainsi que des perspectives de rentabilité à tous les acteurs. Notre outil MFIA (Micro-FranchisingInAfrica) poursuit un double objectif : mettre en exergue la capacité de la micro-franchise de développer les zones rurales Subsahariennes et guider les franchiseurs pour concevoir un concept conforme aux spécificités locales. Dans cette optique, MFIA diffuse une analyse de la situation et des besoins des zones rurales pour déterminer les solutions qui peuvent être développées en micro-franchise dans trois secteurs prioritaires et complémentaires : l’agriculture, l’hygiène et l’éducation. MFIA approfondit différents concepts existants afin d’en déduire des préconisations d’améliorations et d’inspirer les franchiseurs. MFIA permet également aux professionnels du commerce en réseau de s’appuyer sur des organismes spécialisés dans l’entreprenariat ou le développement de certains secteurs en Afrique. MFIA fournit ainsi les clés de lecture et l’inspiration pour développer une micro-franchise qui devra respecter les besoins locaux. »


Equipe Chloë ADO, Marjorie BRUNEAU, Martin KARRER, Huyen Linh VU

MRF_CHALLENGE-ETUDIANTSPHOTO_ADO-Chloë_BRUNEAU-Marjorie_KARRER-Martin_HUYEN-LinhLa franchise est un vecteur de fonctionnement et développement humain fort, nous avons voulu à travers cette étude déterminer de manière rationnelle l’impact du développement d’un franchiseur dans un pays Africain. Nous avons pris le parti de se concentrer sur la Côte d’Ivoire en raison de son indice de liberté de développement économique important et son classement dans les 10 premiers pays africain libre d’entreprendre. Nous nous sommes attachés à construire le pont entre la création d’une unité vecteur croissance économique et la mise en place d’actions sociales. Nous pensons que, si les franchiseurs initient une politique économique fortement liée aux actions sociales en Côte d’Ivoire alors on assistera à un cercle vertueux de développement de l’entrepreneuriat dans les générations futures. Concrètement comment avons-nous travaillé ? Nous avons créé 8 fiches, 8 étapes qui permettent de simplifier et construire pas à pas un projet d’entrepreneuriat pour accompagner les franchiseurs et futurs franchisés en leur inculquant le goût de l’action sociale comme vecteur d’émergence et d’éthique. A chaque étape nous avons fait en sorte d’illustrer en quoi chaque action économique pouvait contribuer au développement du continent africain. Le contrat de franchise est dit gagnant–gagnant car il permet aux franchiseurs et franchisés de produire de la richesse humaine. »

Equipe Bleuenn BRETON, Lucille CHEVRETTE, Pauline GERAULT, Nathanaëlle Le GRIGUER, Loïck PRAT

16468838_10211738472926185_1297580684_nTerritoire à fort potentiel, l’Afrique se développe de bien des manières. La franchise et le commerce en réseau y contribuent de plus en plus fortement. Deux types de réseaux contribuent au développement :

  • Les réseaux de franchises locaux qui fonctionnent comme des micro-franchises et qui permettent la croissance et une création d’emplois dans un rayonnement local ;
  • Les réseaux de franchise au niveau global,  créant des emplois, permettant à une classe moyenne de consommer de plus en plus comme des occidentaux, répondant aux nouveaux besoins des classes émergentes… Ce type de réseaux repose sur des partenariats. Le Groupe Le Duff implanté en Afrique, partenaire de CFAO, contribue au développement du continent africain.

Même si certaines entraves ne permettent pas à l’ensemble du continent de se développer via ces réseaux, ce modèle qui porte déjà ses fruits en Afrique n’a pas fini d’offrir de belles opportunités. »

Equipe Elise BROSSET, Enora GUERNIGOU, Lise POIRIER, Camille VALLE

Groupe franchiseDans le cadre du Challenge Etudiant de la Chaire Franchise & Commerce en réseau à l’IGR-IAE de Rennes, nous, Lise Poirier, Enora Guernigou, Elise Brosset et Camille Vallé, avons décidé de répondre à la question suivante : « Comment la franchise et le commerce en réseau peuvent-ils contribuer au développement du continent africain ? ». Pour cela, nous avons proposé une piste d’amélioration du secteur agricole ivoirien par la franchise. En effet, le pays possède un immense potentiel de ressources agricoles mais ne parvient pas à en faire un avantage concurrentiel sur le long terme. Les terres sont détruites et exploitées de manière agressive pour permettre au pays d’exporter massivement dans le but d’importer des produits plus diversifiés. La finalité du projet a donc été de trouver un type de franchise permettant de conserver des terres en bonne santé et pouvant répondre à une demande de plus en plus variée sur le territoire national. Pour cela, nous avons choisi la master franchise afin de mettre en relation les jeunes diplômés et ingénieurs urbains avec les producteurs ruraux et visant à mettre au point de nouvelles techniques en faveur d’une agriculture durable et familiale créatrice d’emplois. »

Equipe Arieli ANTUNES DO AMARAL, Doriana CUMBO, Pierre SMITH, Hoang Lan Linh TO

DSC_0550La franchise et le développement du continent Africain, une association qui forme un vaste sujet, tant d’un point de vue géographique, qu’au niveau du sens que l’on décidait de mettre derrière le terme « développement ». Autant dire que nous nous sommes longuement questionnés avant de décider de cibler notre étude sur le Sénégal pour les perspectives économiques qu’il offre avec une croissance élevée et une population jeune et qui s’urbanise.
Nous avons souhaité proposer un concept innovant, accessible en termes d’investissement pour des locaux qui souhaiteraient entreprendre, notamment pour pallier aux problématiques d’inactivité et de pauvreté omniprésentes. La micro-franchise nous a donc semblé être un bon moyen d’associer développement économique et amélioration de la situation sociale d’un pays émergent comme le Sénégal.
Nous avons également tiré profit des différentes origines culturelles des membres de l’équipe puisque nous avons bâti notre concept de restauration de rue autour du Banh Mi (sandwich vietnamien) adapté aux goûts sénégalais.
Nous proposons un outil d’aide à la réalisation du Business Plan du franchisé avec des indicateurs financiers pour estimer le plus fidèlement possible le chiffre d’affaires potentiel donc la rentabilité de l’activité.
Néanmoins, le projet mériterait un déplacement sur place pour affiner l’étude de marché… »

Equipe Lucille DEAN, Marine DORNE, Anh Luan TRAN NGUYEN, Danyang ZHAO

20170206_131526Aujourd’hui, la franchise et le commerce en réseau génèrent de nombreuses opportunités en Afrique, tant pour les réseaux extérieurs que locaux. Cependant, un nombre restreint de pays africains en profitent. Nous avons choisi de cibler le Burkina Faso, le Bénin et la Côte d’Ivoire de par leurs problématiques communes, leur rapprochement à travers des organisation commerciales et juridiques et par leurs liens culturels et commerciaux importants avec la France. De notre réflexion est née la FFAO, la Fédération de la Franchise en Afrique de l’Ouest dont l’enjeu est de participer à la professionnalisation et au développement de la franchise au sein de ces trois pays, puis de l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest . Cela s’est fait via : la promotion de la franchise et du commerce en réseau, la coordination des acteurs économiques, la recherche, la formation, ainsi que création d’un salon de la franchise de l’Afrique de l’Ouest. Nous pensons qu’un acteur central et fédérateur autour du commerce en réseau, en créant des synergies entre franchiseurs, franchisés, décideurs économiques, étudiants et futurs acteurs de la franchise pourra démultiplier et faire rayonner les solutions pour le développement des pays de l’Afrique de l’Ouest. »

Equipe Charlène GAUTHIER, Léa JAMOIS, Pierre-Luc LAPERCHE-DREANO, Corentin PRIME, Jean-Marin ROLLAND

CF&CR_CHALLENGE_PHOTO_IGR_JAMOISLe continent africain est une mine potentielle de développement pour les entreprises. Toutefois, c’est un continent qui a besoin de se développer, notamment sur le long terme. La franchise et le commerce en réseau semblent être des solutions adaptées à ce genre de problématique.
En effet, le commerce en réseau et la franchise permettent le transfert de compétences. Or, le continent africain a de puissantes ressources, bien que n’ayant pas encore la capacité de les exploiter. Le transfert de compétences permettrait donc aux entrepreneurs africains d’apprendre des entreprises (notamment occidentales) et de bénéficier de leur expérience, biens et savoir-faire.
Le but de l’application pour mobile que nous avons développée est de permettre aux entrepreneurs de trouver, selon le secteur dans lequel ils veulent se développer, de leurs expériences et de leurs moyens financiers, le réseau le plus adapté à leurs besoins. L’idée d’une application découle d’un constat : le smartphone est extrêmement utilisé au sein de la population africaine.
A terme, le développement de l’entrepreneuriat via la franchise et le commerce en réseau peut permettre le développement d’une personne puis d’une ville, d’une région, d’un pays et potentiellement du continent dans son ensemble. »

Equipe Guillaume MANEO, Pauline LANDELLE, Trang Dang THU

16650819_10212298317722127_1506193767_oAfin de démontrer la contribution de la franchise et du commerce en réseau au développement du continent Africain nous avons d’abord choisi d’analyser ce continent et plus précisément la zone de l’Afrique de l’ouest ayant un fort potentiel de croissance. Cette zone que nous connaissons peu, est en effet désireuse de se développer. Néanmoins, d’après notre analyse, nous avons noté que le développement de la sécurité est nécessaire dans cette région et plus particulièrement au Sénégal. En effet, une sécurité plus établie permettrait d’améliorer et d’encourager la situation économique du pays. Bien que des acteurs de la sécurité privée soient déjà en place, le manque de réglementation et de structuration dans le secteur diminuent leurs impacts sur la société et l’économie du pays. Or, selon nous un réseau d’agence de sécurité privée organisé sous le système de la franchise permettrait de structurer ce secteur et surtout d’améliorer l’offre des services. Ce type de réseau en franchise permettrait de contribuer au développement social en offrant de meilleures conditions de travail et de meilleurs salaires, tout en favorisant l’entrepreneuriat. Pour finir, la sécurité du pays serait renforcée par des services de meilleurs qualités plus innovants, permettant ainsi de favoriser l’investissement dans le pays et donc contribuer au développement économique du pays. Nous terminons notre étude en préconisant la création d’un réseau de franchise basé sur la réinsertion des anciens militaires sénégalais, véritable mine d’or salariale non valorisée dans le pays. »

Equipe Mathilde BOUCHER, Alicia LEBAILLY, Pauline ROBIN, Estelle LETOURNEL, Aude LECHAPELAIN

equipe-lechapelainLe continent africain fait face à beaucoup d’inégalités et de difficultés dans son développement. Pendant qu’en France nous vivons dans une société où nous créons des besoins pour les consommateurs, les pays africains tentent déjà de répondre à leurs besoins primaires. Par exemple, la gestion des déchets et donc la propreté des espaces publics est une réelle problématique. Pour cela, il nous paraît opportun de créer un réseau de franchise ayant pour activité le ramassage de déchets, leur stockage et leur transfert vers une entreprise qui se chargera de leur tri et transformation. Nous allons donc nous appuyer sur un réseau de franchise français déjà existant dans ce domaine : Greenwishes. En outre, nous allons revendre les déchets ramassés à une entreprise locale : Elec-recyclage, cela nous permettra d’assurer la pérennité de l’entreprise et d’entretenir l’économie locale. Cette organisation va permettre de préserver l’environnement africain mais aussi la santé de ses habitants, de faire évoluer les mentalités dans ce domaine mais surtout de développer l’économie en créant de nouveaux emplois. »

Equipe Yanelle FERRY, Deng ZIJUN, Ahn Phuong LE, Denis SELBERT

20170206_205008Le commerce organisé en réseau repose sur l’adage selon lequel « l’union fait la force ». Les réseaux sont un moyen de co-construire des projets, de participer mutuellement aux réussites de l’entité et de ses membres individuels et de faire face aux difficultés en faisant front commun, disposant ainsi d’un poids supérieur à celui de la somme des acteurs. Notre réflexion s’est basée sur l’observation de l’Afrique dans sa globalité ; c’est un continent vaste et plein de contrastes géographiques, politiques, économiques et sociaux. Le développement d’un réseau ou d’une entreprise en réseau dans un pays d’Afrique doit être en phase avec les caractéristiques de sa destination. Notre étude fournit un outil d’implantation sous la forme d’une carte du continent ; la légende donne des éléments sur le niveau d’intégration économique, structurelle et sociale de chaque pays qui peuvent traduire des besoins (restauration, transport, services de soin). Ainsi un entrepreneur peut identifier les opportunités de développement qui correspondent à son projet. »

 

Janvier 2017 : Invitation pour les professionnels à la finale du Challenge Etudiants

La quatrième édition du Challenge étudiants de la Chaire Franchise & Commerce en Réseau à l’IGR-IAE Rennes – Université de Rennes 1 a pour objectif de savoir comment la franchise et le commerce en réseau peuvent contribuer au développement du continent africain. Quatorze équipes d’étudiants travaillent depuis septembre 2016 sur cette question. Les cinq équipes présélectionnées présenteront leur travail en insistant sur les recommandations managériales lors de la finale qui aura lieu le mercredi 8 février 2017 de 9h30 à 17h à l’IGR-IAE Rennes.

Franchiseurs, coopérateurs, animateurs de réseaux, responsables marketing, franchisés, adhérents …, vous êtes cordialement invités à participer à cet événement.

affiche-challenge-pro-vf

Septembre 2016 : Appel à projets (étudiants)

affiche-challenge-02092016_v2

 

« Comment la franchise et le commerce en réseau peuvent-ils contribuer au développement du continent africain ? »

 

Date limite d’inscription : 14 novembre 2016 (9h)
Date limite de remise des dossiers : 16 janvier 2017 (9h)
Finale et remise des prix aux lauréats : 8 février 2017

Le Challenge 2016-2017 de la Chaire Franchise & Commerce en Réseau concerne la question suivante : « Comment la franchise et le commerce en réseau peuvent-ils contribuer au développement du continent africain ? ». Les équipes participant au challenge pourront inclure dans leurs réflexions les aspects liés au développement économique mais aussi aux développements agricole, durable, social, urbain, technologique, territorial…  Les étudiants pourront intégrer dans leur travail les perspectives franchiseurs, franchisés, micro-franchisés, salariés, clients… Ils pourront traiter du continent africain dans sa globalité ou choisir une ou des régions spécifiques (Afrique subsaharienne, Afrique du Nord…). Les équipes illustreront leurs travaux par des exemples concrets et insisteront sur le côté opérationnel de leurs réflexions (implications managériales). Le nuage de mots ci-dessous inclut des mots-clés qui peuvent être des pistes de réflexion pour les équipes. Cette liste est non exhaustive et donnée à titre indicatif seulement.

Des prix de 1500€, 1000€ et 500€ seront attribués aux trois équipes lauréates.

Ce challenge est soutenu par les huit partenaires de la Chaire Franchise & Commerce en Réseau : Apef Services, Axe Réseaux, Banque Populaire de l’Ouest – Pôle Franchise, Groupe Beaumanoir, KPMG Filière Franchise et Réseaux, McDonald’s Rennes, O2 Care Services, Subway Bretagne – Pays de la Loire.

Chaire-FCR-bandeau-logos-partenaires-V3

Le challenge est ouvert à tous les étudiants de Master 1 et 2 (Economie, Management, Marketing, Stratégie, etc. – IAE, Université … en équipe de 4 à 5).

 

Informations et contact :
Page facebook
Dr Rozenn Perrigot
IGR-IAE Rennes
cfcr-perrigot@univ-rennes1.fr et chaire.fcr@gmail.com

 

Ci-dessous les fichiers à télécharger pour plus d’informations :

document pdfChallenge 2016-2017 Affiche.pdf
Document Adobe Acrobat
Télécharger

document pdfChallenge 2016-2017 Règlement.pdf
Document Adobe Acrobat
Télécharger

Challenge 2016-2017 FicheInscription.pdfdocument pdf
Document Adobe Acrobat
Télécharger

document pdfChallenge 2016-2017 UtilisationDocuments.pdf
Document Adobe Acrobat
Télécharger